Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 21:53

La mauvaise version : Le Pérou,

Le Pérou est un très beau pays qui a quand même trois défauts principaux : les habitants, les péruviens et les autochtones...
Comme on a dit avec Djé, les péruviens c'est des asiatiques mais en nuls... Vous allez me traîter de raciste, mais non,
je n'adhère pas au concept de race (une seule race pour plusieurs couleurs comme disait Lofofora). Les péruviens ne
sont pas racistes non plus au contraire ils adorent les "gringos", ils nous aiment tellement que tous les prix passe
du simple au triple dès qu'ils nous voient (voire au quintuple quand ils sont en forme)... Même le gouvernement
n'hésite pas à s'y mettre pour les entrées de parcs nationnaux :
"qui est Péruvien ?"
-Tout le bus sauf nous lève la main-
"ok 25 soles, vous venez d'où vous ?"
-"France"
-"ok 70 soles"
-"ah ouais quand même..."
Donc on s'est renseigné un peu, et en fait c'est un concours, chaque fois que tu niques un gringo tu marques des points selon un barème très précis : type d'escroquerie X quotient multiplicateur du prix de base + bonus sourire ou bonus fais la tronche.

vol discret : 2 pts
vol avec agression : 5 pts
je t embrouille sur le prix l air de rien : 7 pts
je te jure que je suis le moins cher et je suis plus cher : 3 pts (bonus sourire X 2 pour le jeu d'acteur)

soit :
-un vol de veste dans l'auberge par le mec qui fait la tronche (sûr a 95%) : 2X5 (il a tenté de me refourguer
une veste pourrie en plus !) + 15 pts de je fais la gueule = 25pts

-le chauffeur de tuctuc : 7X6 (belle embrouille et facture a 600%) + 10 de sourire = 52pts.
-Emilio te vend un tour le moins cher a 35 alors qu en agence c'est 30 : 3X(35/30)+15X2 (double bonus sourire)=33,5 pts

On applaudit bien fort le chauffeur de tuctuc qui fait exprès est le premier péruvien qu'on a rencontré...
Bref, t'envoies ton score et selon tu reçoit un cadeau, cette année apparement c'est un dénommé Miguel Sanchez dit "L'Emboucano" qui a gagné...

Donc le Pérou nous sera revenu beaucoup plus cher que prévu, mais surtout pour les deux prothèses de genou que je vais devoir me faire poser en rentrant parce que 100 bornes de treck sur 8 jours avec plein d'escaliers Inca ; tiens puisqu'on y est parlons en des Incas, des furieux qui bouffent de la coca comme des chamallow, et qui une fois défoncés vont empiler des cailloux... à ce rythme tu fous un gamin en slip avec des légos et t'as un Inca à la maison.

De toute façon pour avoir vu le Machupichu, ça sent l'esbrouffe à plein nez, ça du être construit dans les années 80
par une multinationale qui a flairé le bon coup ; comme les lignes de Nazca c'est un coup, soit des extraterrestres, soit
des américains... Comment veux tu que des mecs 30 ans d'espérance de vie, rien à boire et du maïs à bouffer quand
il veut bien pousser, n'aient rien d'autre à foutre que de dessiner un colibri (entre autre) de 150 mètres d'envergure
 au milieu de nulle part avec des lignes tellement droites que les gars de la DDE ont toujours pas compris.

Enfin bref, je comprends mieux avec tout ça l'origine d'Ali Baba et les quarante péruviens... Non, trève de plaisanteries
et souvenons nous des bons moments comme la polleria El Lenador à Huaraz ; sept soirs en ville, six soir du poulet rôti plus un autre poulet acheté d'avance pour le trek de Santa Cruz... on a arrêté quand Djé à commencé à picorer le sol en faisant "proulout".

Bon on aura apprécié quand même les quelques jours de repos dus à la cheville de Djé, qui s'est blessé héroïquement en sauvant un enfant qui allait se faire becter par un lama... Bon en fait il a juste voulu courir plus vite que le bus et ça a pas marché.

"Djé ? Tu veux pas profiter qu'on est au lac Titicaca pour essayer de nager plus vite que le ferry ?...Pose ce couteau steuplé..."
Trop tôt pour en rire.

Repost 0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 21:26

DSC02805.JPG C'est aujourd'hui que nous devons rejoindre Djé à Puno, il part de Cuzco après trois jours cloué au lit, seul, avec internet... il a du passer beaucoup de temps sur wikipedia.
Nous quittons donc Arequipa par le bus de 9h de "San cristobal Del Sur", la meilleure des mauvaises compagnie de bus... le bus n'est pas confortable du tout et n'a pas l'air en très bon état... Il est tout de même en meilleur état que son jumeau de 8h30, que nous rattrapons pas très loin de Juliaca en panne sur le bas côté. S'en suit une scène hallucinante : la moitié des passagers de notre bus crient "vamos!" en tapant trois coups
sur la carrosserie, même la mamie péruvienne à côté de moi s'y met, mais en chuchottant et en tapottant la vitre. (j'essaie de comprendre à quoi ce manège peut servir, mais tout ça me dépasse) Enfin bref après un bon quart d'heure d'hystérie péruvienne, ce qui devait arriver arriva, nous récupérâmes la moitié des passagers du bus de 8h30 dans notre bus déjà plein, et nous "vamossons" à nouveau. puno-8713.JPG 
 La suite du voyage ne présente pas d'intêret particulier, à part la traversée de Juliaca qui me fait froid dans le dos tellement la ville est moche et sale, nous avons bien fait de choisir de faire escale à Puno.DSC02819.JPG

 Puno est construite en pente (évidement notre hôtel est en haut) et jouit d'une belle vue sur le lac Titicaca, l'hôtel est confortable même si nous aurons à déplorer un problème d'eau chaude, qui nous mettra Nico et moi sur les nerfs... (un peu marre du Pérou, c'était la goutte d'eau froide qui fait déborder le vase). Le quartier piétons était quand à lui très sympa notement le bar Kamizaraki avec son ambiance un peu gothique et ses serveurs au look skater.
 Bref on flâne, on fait des courses, on trouve le supermarché après avoir fait quatre épiceries et qu'il ne nous manquait plus que le fromage râpé...On en profite aussi pour organiser la visite sur le lac et on achète nos tickets pour passer la frontière.

 Le guide vient nous prendre à 7 heures du matin, direction le port. On monte dans le bâteau suivis par le reste du groupe, notement un groupe d'ados anglais qui me fait peur : le leader ressemble à Justin Bieber, il lui ressemble tellement que je me demande encore si c'était pas lui... les autres c'est plutôt le look Steve Urkel déguisés en hippies... Bref ils ont trois petites gonzesses mignones avec eux, et pas un pour rattraper l'autre ! Leur mono, pour clore cet élan de critiques injustifiées sur le physique des gens que je ne connais pas, me faisait penser à un Jack Bauer sur le déclin et était sûrement pédophile.P1020150.JPG

 Trève de plaisanteries... le bâteau va à deux à l'heure mais le lac est magnifique, que ce soit pour la couleur de l'eau, ses îles de roseaux qui se rapprochent peu à peu ou pour ses oiseaux qui se laissent flotter nonchallement au fil de l'eau...
Le guide nous explique que le nom du lac se prononce TitiRaRa et pas Titicaca. (Bon dieu, pourquoi l'écris-tu avec des "C" mais donc des "R"...) Nous accostons sur une de ces îles en roseaux que nous n'avions pas prévu de faire car ça sentait le piège à touriste, mais nous n'allions pas rester 4 connards dans notre bateau, donc nous descendons aussi... Bon, c'était le piège à touriste mais pas trop, Marcus le chef nous expliqua un peu leur mode de vie
et j'avoue que de savoir qu'il faut recouvrir l'île de roseaux fraichement coupés tous les quinze jours, ça force le respect. D'autres sons de cloches diront que la plupart des insulaires vivent en fait à Puno, qu'ils entretiennent les îles pour le folklore touristique, chacun se fera son idée...DSC02837.JPG

 Nous reprenons la direction de l'île Taquile, à deux heures et demi de bateau des îles Uros... Le temps est un peu long, mais Djé vient me voir l'oeil pétillant et me dit : "Oh putin, je parlais avec le guide, et là y a Justin Bieber qui se pointe et qui lui demande si y a un McDo sur l'île..." Ceci justifie amplement mon paragraphe assassin, vous en conviendrez...

Arrivés sur l'île nous faisons la queue sur le chemin pour aller sur la place principale, nous essayons d'apprécier les paysages quasi méditerranéens de l'île. Une fois au resto, nous décidons de lâcher le groupe pour aller manger nos sandwichs dans un coin tranquille, que nous trouvons après une petite marche sympathique, au calme, si ce n'est trois gamins qui ont essayé de nous arracher notre bouffe des mains (ah la la les traditions !).puno-8735.JPG


 Là ça le fait grave, tous les quatre avec une vue magnifique sur le lac, sans personne pour nous faire chier, nous allons profiter de chaque minute ! Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et nous devons migrer vers le port pour rejoindre le groupe, et tout retraverser dans l'autre sens ce qui pendra plus de trois heures. Retour à l'hôtel pour une dernière nuit au Pérou, je suis content que ce soit la dernière d'ailleurs, il est temps de voir autre chose...DSC02848.JPG Direction la Bolivie hombre !

Repost 0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 20:35

arequipa-8466.JPG

Il est temps pour Nico, Maryline et moi de laisser Djé et sa cheville en vrac se reposer à Cuzco, et s'est ainsi que nous prenons la route pour Arequipa.
Le voyage se passe sans encombre et on se trouve un petit hôtel très sympathique proche du monastère de Santa Catalina que nous visitons dans l'après midi. Les vestiges sont beaux mais redondants et si les premières minutes de la visite attisent notre curiosité la fin ressemblera plus à:
"ah ouais ? et y a quoi là?
-Ben une cuisine et un lit comme d'hab..."
Notons tout de même qu'un quartier fermé au public héberge encore des nonnes aujourd'hui dans ce lieu qui semble hors du temps.arequipa-8462.JPG

Que dire sur la ville en elle même ? Le centre d'Arequipa est très beau et très bien entretenu, c'est la ville la plus occidentalisée et la plus propre que nous avons traversé au Pérou. On y trouve de très bonnes adresses pour manger, nous en avons donc profité pour goûter la viande d'alpaca (cousin du lama) et  c'est excellent ! Bon avouons aussi que Nico et moi avons fait nos connards d'occidentaux en allant bouffer deux soirs de suite au "Burger King" (ben ouais
y en a pas en France faut bien se rattraper...) Un bémol quand même pour les pavés des rues d'Arequipa ultra casse-gueule, ils les nettoient sûrement à l'huile d'olive...

Après avoir visité quelques agences pour organiser notre session dans le canyon del Colca, célèbre pour ses condors et ses dénivelés vertigineux, nous pencherons pour une agence à côté de l'auberge qui nous proposera un circuit sur une journée (obligés de faire vite pour être en temps et en heure à Puno) à un prix raisonnable.

Départ donc à 3 heures du matin, et première mauvaise surprise nous tombons sur un groupe de jeunes péruviens bourrés, qui n'ont pas dormi de la nuit et qui du coup vont nous empêcher de pioncer dans le minibus... 6 heures et demi, petit déjeuner plus que sommaire (mouais les prestations c'était pas ça) après la deuxième mauvaise surprise ; en tant que français l'entrée du parc national est trois fois plus cher pour nous... (attends que je mette des tarifs
"spécial péruvien" en France).
 On repart, les paysages sont pas mal du tout, le canyon tient ses promesses, mais le guide débite trop vite et je comprends pas grand chose, du coup je déconnecte et me contente de regarder. Coup de chance quand même les condors sont au rendez-vous, les touristes aussi d'ailleurs, et s'en suit une belle séance photos, ce qui était le but premier de cette journée.arequipa-8569--1-.JPG
 On reste une heure et on repart pour Chivai, où nous attend notre déjeuner après Un bref arrêt à Maca pour acheter des souvenirs pour touristes.
On décide de ne pas rester avec le groupe pour visiter un peu la ville et trouver un petit resto sympa et pas trop cher, surtout qu'ils n'ont pas compté les crêpes. (Non nous n'avons rien dit, on s'est tellement fait enfler au Pérou, qu'une petite vengence était bienvenue.)
 Hop, retour dans le camion re-trajet (10 bonnes heures de bus en tout dans la journée) retour à l'hôtel et plus qu'à se reposer en attendant notre bus le lendemain à 9 heures pour Puno avec la compagnie "san Cristobal Del Sur" dont nous reparlerons !

Repost 0
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 21:09

23/07/12


Pour intro ( et c'est pas pour nous la péter ) mais ce treck on la bouffé !! c'est simple tout les temps annoncé par le guide on les divisé en 2 ou 2,5 ( voir en 5 pour une partie !! ) bref 2 ans que Bryan est guide sur ce treck et il nous la dit et redit : il n'as jamais eu un groupe aussi rapide !!! tu m'étonne avec 25 d'hémoglobine on était chaud et c'est pas ces blaireaux de canadiens qui diront le contraire ( j'y reviendrais )


Mais qu'est ce que ce fameux treck?? un peu d'histoire ( source lonely planet ):

"Chaque année, plusieurs milliers de voyageurs sac a dos effectuent cette randonnée de 4 jours ( putain ca on a vu !! ), la plus célèbre d'Amérique du Sud. Bien que la distance ne soit que de 46km, le chemin tracé par les Incas entre la vallée Sacrée et Machu Picchu serpente entre les montagnes et franchis 3 cols élevés, ce qui lui a valu le surnom " d'Inca trial" ( "l'épreuve de l'inca", et non le "chemin de l'inca"; Inca Trail ). La vue spectaculaire sur les sommets enneigés, les petits hameaux ou paissent les lamas, la forêt de nuages où croissent les orchidées et la découverte des ruines blottis sur les falaises font de ce treck une expérience inoubliable. Seul bémol : vous n'aurez pas un instant de solitude pour en profiter pleinement"


6h : le chauffeur vient nous prendre, puis on récup une australienne ( yeahhh ), un américains ( mouais..),nos 5 porteurs et 2 cuistos.

Au passage on achete de la feuille de coca ( c'est un peu écoeurant a mâcher et t'en a pleins les dents après)

10h : On arrive au départ et la c'est l'halu !! c'est blindé de monde, c'est hyper carré et organisé bref rien n'est l'essai au hazard et a l'aventure, le treck acceuil 500 personnes/jour sur les 4 jours, du coup sur notre cession on été 125, porteurs compris, je rapel que le treck précedent a Santa Cruz on était 6... mais bon, on a payé 400euro autant en profiter.

 

DSC02539

 

On marche 2h, vraiment facile pour nous qui somme aclimaté ( altitude 2200m ) mais l'américain ( au final fort sympathique ) et surtout l'australienne peine un peu ( j'aurais du lui prendre son sac tiens ;) )

Sur cette premiere partie, on traverse des ptits "village" mais mode touriste ou l'on peut acheté toute sorte de chose ( boissons bouffe etc.. ) pas très root tout ca !!

 

 

DSC02545

 

DSC02556

 

A la premiere halte, on est encore une fois surpris, les porteurs on monté une tente pour qu'on déjeune, tout les groupes sont aussi arrêté, y'a des toilettes, du monde de partout.. on se croirait a un camping a La Baule !!

Par contre rien a redire la bouffe est bonne et variée et le restera pdt ces 4 jours ca nous change des nouilles et du riz de Santa Cruz.

 

DSC02547

 

A 14h on repart, on torche la fin de cette journée en 2 fois moins de temps que ce qu'a avait annoncé le guide..

Le camp est établi a 2750m au milieu du hameau Wayllabamba, derriere nous se dresse le somptueux sommet enneigé du Nevado Veronica ( 5750m )

 

DSC02542

 

Bryan le ricain nous fait le soroche ( mal des montagnes) , on lui file du bi prof et du doliprane ( au besoin des corticoides ) après a voir vomi tout ce qui pouvez ca va mieux le lendemain.

Bryan le guide nous fait le topo sur le journée de demain, il dit que c'est la plus dure que certains font demi tours etc... Il arrive a convaincre l'autre bryan et sherry ( l'australienne ) de prendre un porteur pour la journée et l'ascension du col... mouais


24/07/12


A 5h30 on nous apporte un thé au coca dans la tente, putain c'est le 4 étoiles, a 6h ptit dej et départ a 6h30 ( a santa cruz les feignasse qu'on était parté a 9-10h )

Bon l'ascension du col a été d'une simplicité !! 5h30 de temps annoncé par le guide , on a mis 2H30 ( sans compter les nombreuses pauses ) !!! le pire étant la derniere partis annoncé a 2h, on la fera en 48min avec nico. Mais revenons un peu en arrière !! les premiers km on marche tranquillou on sait qu'en altitude faut y aller a son rythme puis la un couple de canadien nous dépasse limite en nous bousculant style " laissez passer on est trop bouillant" un physique de militaire pour le mec et de connasse pour la meuf, 4m de haut a eux deux.. On continu l'ascension une allure correcte et dans la derniere partie ( vers 4000m ) jusqu'au col on les redépasse facilement et on prendra plaisir a les voir en chier et a s'arrêter tout les 5m a bout de souffle, tandis que nous on est deja perché au sommet du col depuis plus de 30min en fumant une ptite clope.. c'est bon on a trouvé nos têtes de turcs pour le reste du treck

 

DSC02595

 

DSC02607

 

DSC02627

 

DSC02635

 

On prend le temps de prendre beaucoup de photos, de boire une ptite biere.. il est assez tôt genre 11h du mat, maintenant c'est que de la descente d'escalier annoncé pour 1h30.... nico et moi on se la fait en courant on mettra un peine plus de 20min et loic 40min ( tout en dépassant les canadiens qui en chie encore hahahaha ( rire démoniaque ) )

Bref il est 11h30 la fin de la "dure journée" est fini, on est les 1er sur le site, nos porteurs ne sont pas encore la... aprem carte, glande, sieste.. finalement on aurait pu partir a 12h et faire la grasse mat !!

 

DSC02614


25/07/12


Au petit matin rebelote avec le thé dans la tente etc... c'est la journée est la plus longue ( 16km ) et aussi la plus culturel ( et celle ou il y'a le plus d'escalier !!! )

On démarre tranquil par une ascension de col, 400m de D+, tout le monde suit bien.

Après ca on visite quelques ruines puis on suit un superbe chemin inca sur plusieurs km jusqu'a un 3eme col

Alors il faut savoir que jusqu'au 1er col le chemin inca a était détruits par les incas eux même suite a l'avancé des espagnoles. Du coup cette partie après le col est un vrai régal, le chemin, a flanc de montagne, est tout simplement magnifique et de plus très facile.

 

DSC02639

 

DSC02652

 

 

 

Pour la redescente vers le camp de base n°3 on se tape 3000 marches inca !!!! les genoux on beaucoup piqués....

J'ai essayé de les compter je me suis arrêté a 517...

 

DSC02695

 

On arrive a de nouvelles ruines ( des terrasses agricoles ) puis 2km plus loin on se retrouve au camp.

Le guide nous ammène a des ruines ( ... encore !! ) celles ci sont vraiment bien, c'est un ancien palace, il n'y a personne sur le site ( puisque je vous disez qu'on était toujours les premiers ) a part des lamas.

 

DSC02722

 

Le soir grand moment moi et nico, on se lance ds les douche péruvienne sur le camp.. sale froide etc.. mais bon on avait dit quoi?? on avait dit le pérou c'est fou !!

Après le repas on a le droit a "la cérémonie des pourboire" ( sisi ), en gros le guide réuni les porteurs et les cuistots pour un au revoir, on leur dit un ptit mots on leur file les pourliches et on prend la photo.. on est un peu mal a l'aise car ca sens vraiment le "truc surfait" et nous les garcons, courageux comme tout, on l'aise marilyne parler !! et c'est lolo qui file la thune !!

Après ca le guide nous brief pour demain et il nous explique que ca vas être une compet..

Donc voila en gros comment se passe la derniere journée pour aller au Machu Picchu.

Le check point ouvre a 5h30 du mat, les groupes partent toutes les 3min environ et il y'a a peu près 9km pour atteindre le Machu ( 6km pour les portes du soleil ( surplomb du Machu ) et 3km pour aller sur le site. Donc pour être dans les 1er il faut être le 1er au check point avant qu'il ouvre soit a 3h30 du mat !!!! et attendre l'ouverture.. c'est un peu l'allu !! bref au lit demain c'est a 3h qu'on se lève et on compte bien être les 1er sur le site !!!

 

DSC02741

 

DSC02742


26/07/12


3h : petit dej expesse

3h30 : on est devant le check point, y'a un 2 gars qui sont devant nous... bon ca devrait aller

S'en suis une longue attente dans le noir et le froid, on s'occupe comme on peux ( on se lave les dents, on écrit des pancartes dédicases...), au fur et a mesure les groupes arrivent et c'est une longue file d'attente qui se me en place tout le long du sentier. Ha oui les canadiens sont juste après nous..

 

DSC02748

 

5h25: L'ambiance est électrique, tout le monde trépigne, on se croirait a un départ de marathon

5h30 : on est le 2eme groupe a partir, on file a vive allure et au bout de 20min on rattrape les 1er !!! on garde un rythme soutenu et même sherry ( l'australienne ) suit ( on doit lui mettre un

peu la pression je pense )

6h15:après un dernier escalier et une derniere cote on arrive sur une ptite ruine et en dessous de nous il apparait grand majesteux : le Macchu Picchu !!! on est tous fier, cession photos, le jour est deja levé et il nous reste 3km pour arriver sur site... par contre y'a une chose qui nous surprend ( et surtout nous décoit ) en contrebas il y a deja une foule de touristes fraichement descendu des bus !! c'est quoi ce bordel ??!!

 

DSC02757

 

Explication : on ne sait pas pourquoi mais on pensait que en faisant le treck de 4 jours et ses 46km on aurait la chance d'arriver avant toutes les feignasses de touristes et donc de profiter au moins 30min du site sans personnes :: He non pas du tout le site en bas ouvre ses porte a 6h du mat !!! dc on aurait du parcourir les 9km depuis le check point en moins de 30min... soit courir a une vitesse de 18km/h !!! autant dire que la pour le coup on est blazé, car une fois au niveau des ruines, c'est déja archi blindé de monde et on doit faire la queue pour prendre des photos.

De plus les faux treckeurs dans leurs chaussures toute neuves de rando et leur petit camel back dans le dos on tendance a nous énerver, 1000euro d'habit north face et pas un pet de poussiere ni une courbature !!!

Bref ca ne nous empêche pas quand même d'apprécier ce site a sa juste valeure.

2h de visite avec Bryan (et les 2500 autres personnes) plus tard, on convient de se rejoindre dans la vallé pour un dernier verre.

 

DSC02767

 

DSC02784

 

DSC02786

 

 

DSC02788


Alors c'était vraiment bien le Machu mais franchement on ne s'attendait pas a ce que ca soit dysneyland a ce point. Du coup on vas faire les fines bouches mais ce n'est pas l'endroit que l'on a préféré... désolé.

C'est 700m de D- et autant de marche qui nous attende pour redescendre dans la vallée

Au passage je me tort la cheville en voulant faire la course avec un bus a 300m de l'arrivé ( ma mère m'a toujours bien dit de ne pas courir dans les escaliers surtout dans les escaliers péruviens )

12h: dernier verre dans un resto ultra chère ( la le machu et les alentour nous donne vraiment le sentiment d'etre une pompe a fric !! )

L'aprem on la passera avec bryan n°2 et Sherry en attendant le train du soir.

18h45 : le train est blindé de gringos ( tiens les candiens sont dans notre rame ), apres 3h on arrive en ville et on se tape encore 1h30 de collectivo.

23h: enfin au BP, on est claqué, demain les autres filent a Ariquepa, plus au sud, moi je descide de rester 3 jours a me reposer a Cusco car j'ai une belle petite entorse de la cheville et il nous reste 10mois de treck et d'ascension !!! On se rejoindra le 30 juillet sur les bords du lac Titicaca !!

Voila au final la conclusion de ce treck est, a mon avis, chère pour ce que c'est ( 400euro c'est la folie pour le Pérou ), trop carré, pas assez l'aventure notre guide s'est même fait enguelé car il suivait pas le sens de la visite !! et marilyne et Nico pareil car il sautait pour prendre des photos.. on est devenu difficile et on le sait !! A ce moment on a un peu hate de quitter le Pérou ( on ne le savait pas encore mais la Bolivie allée être une vrai bouffée d'oxygène , c'est un pays formidable et ses habitant son bien plus acceuillants et avenants que les péruviens ).

De gros bisous a toutes et a tous !!

 

Repost 0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 05:54
17/07/12
 
Après ces 12j en montagne, il est temps de quitter cette charmante ville qu'est Huaraz afin de nous dériger vers Nazca et ses lignes incroyables.
Comme d'hab on se tape le bus de nuit. 8H plus tard on est a Lima, alors Lima on a descidé de pas la faire, les grandes villes ca nous gonfle un peu puis de toute facon y'a des voitures, des grattes ciels, du mauvais temps bref on dirait Paris.
 
18/07/12
 
On arrive a 5h30 du mat et notre bus pour Nazca est a 10h........ c'est long, très long.
Dans le bus on a fait la connerie d'oublier l'eau du coup on se rabas sur "l'inca cola" que nous sert l'hotesse, alors le "inca cola" c'est une boisson a rendre n'importe qui diabétique en 6 mois a peine, d'une couleur jaune fluo pisse et ca a le gout de médicament ( on arrive pas a définir lesquels ) bref les péruviens en sont fan.... on comprend pas.
Arrivé a Nazca sur les coups de 16h, on a le droit au rabatteur qui nous tente toute les conneries a touristes du genre " ouais votre hotel la y'a pas d'eau chaude et les toilettes refoulent, puis celui la est moins chere etc...." putain mais sans dec ca marche encore ce genre d'escroquerie??
On vas a notre hostal, tenu par un sympathique tico et sa femme, terasse sur le toit, tranquil, bon y'a que les matelas ou l'on a l'impression q'un 2 tonnes a dormis dessus tellement y'a un trou.. on s'en acommodera pour 2 nuits
Le soir apéro sur la terrasse autour d'un chinois ( putain ca faisait longtemps !!! ), on aura un débat d'alcoolique sur l'origine des lignes de Nazca.
 
19/07/12
 
Le matin il fait couvert, on a prévu de faire le survole des lignes de Nazca, du coup au lieu de 10h on part a 11H30 une fois que c'est bien dégagé.
Sur place l'aérodrome, en faite il n'y a que des touristes et vraiment beaucoup. On avait perdu l'habitude dans la cordillere.. Bon on attend 3h comme des cons, finalement Loic vas voir le smecs et la on décolle de suite.. mouais on soupconne qu'il nous avait oublié les cons.
 
DSC02421
 
DSC02442
 
On est ds un ptit coucou, et on survole les lignes pdt 35min, bon moi j'ai été malade j'ai pas trop kiffé puis au final elles sont pas si impressionnantes ( oui je sais on fait les difficile mais ca a du être l'attente qui nous a gavé ), mais c'est bien a voir une fois ( a part bien sur si tu es un admirateur de culture Inca) après comme dirait Loic on a du mal a croire que des gars qui ont avait une expérance de vie de 30ans, pas d'eau et qui bouffé que du mais avaient que ca a foutre d'aller dessiner dans le désert des "colibri" et des "singes" de 130m d'envergure.. on ne nous l'a fait pas a nous !!!
Bon pour le lendemain on book une cession buggy et sand board dans le désert
 
Nazca 8114
 
DSC02432 (1)
 
DSC02434 (2)
 
DSC02436 (1)
 
Nazca 8105 (1)
 
Nazca 8127
 
P1010600 (1)
 
20/07/12
 
Aujourd'hui ca a été une journée fun, trip buggy dans le désert et les dunes et notre pilote qui avait le pied lourd sur l'accélérateur, puis a défaut d'avoir ridé la wave a mancora on a rider le sand a Nazca.
Une vidéo et des photos valent mieux qu'un long discours !!!!!
 
DSC02484
 
DSC02462
 
DSC02469
 
P1010680
 
DSC02487
 
P1010688
 
P1010709
 
 
Le soir bus de nuit pour Cusco,, il y'a 16h de trajet...
 
21/07/12
 
A Cusco on est dans une énorme auberge de jeunesse et, quelle BONHEUR, il y'a des douches CHAUDES avec de la PRESSION ( en fait 2 mois qu'on avez pas eu les 2 en même temps )
Le soir on squatte au bar, on rencontre de américains ( sympa eux ), on enchaine les jagger bomb et on va ds une boite péruvienne.... on se couchera a 6h du mat, au passage on fout un peu le bordel ds la chambre de 18 personnes!
22/07/12
 
RTT cuvage pour moi, les autres sortent un peu en ville. Le soir on rencontre Bryan notre guide pour le treck de l'inca, il nous fait un peu le topo : ca va être easy
Demain on part 4j sur les traces des incas jusqu'au Machu picchu, on sait que pour beaucoup c'est un rêve et on a hate de voir ca !!!
 
 
 
 
Repost 0
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 22:51
10/07/12
Donc nous voila partis, il est 6h du mat et on prend un bus qui nous déposera 5h plus tard a Vaqueria point de départ du treck au coeur de la Cordillere Blanca.
 
DSC01970
 
D'ailleur un petit mot a propos de cette cordillere : Longue de 180km et large de 20km, la cordillere Blancaest la plus chaine de montagnes tropicales du monde, c'est une succession de sommets en dents de scie, d'arêtes effilées, de lacs émeraude et de vallées verdoyantes encadrées de glaciers. Plus de 50 pics de 5700m ou plus se regroupent sur une superficie relativement réduite. Parmi eux s'éleve le Huascaran ( 6768m ), le point culminant du Pérou et la plus haute cime tropicale au monde.
On y retrouve aussi l' Alpamayo ( 5947m ), qui fut autrefois qualifié de " plus belle montagne du monde" par le club alpin allemand ( c'est une ascension de 9j.... un jour je la ferais !!!! )
 
DSC01992
 
DSC02082
 
Treck-de-Santa-Cruz-et-Ascension-Vallunaraju 7753 
 
 
Il est 11h, avec nos 20kg chacun sur le dos nous attaquons cette premiere journée, il y'a 11km a faire et il fait beau ca ne devrait pas être trop difficile !
Avant ca on croise un gros barbu de Francais qui nous a fini le treck dans l'autre sens et qui attend le bus de retour, il nous sort que c'est plus une ballade qu'un treck et il comprend pas comment les gens le fond en 4j, lui il l'as fait en 3... mais quel connard !!! Il faut savoir que lui il avait pris une mule pour porter ses affaires cette feignasse et après il fait le mariol !!! tape toi 22km avec 20kg sur le dos apès on en reparle de le faire en 3 ou 4j, blaireaux va !!
 
DSC01983
 
DSC01993
 
DSC01994
 
DSC02003
 
DSC02015
 
DSC02017
 
On traverse de de petite habitation et des prairie, les paysages sont incroyables, on arrive au camp, on est content puis on nous annonce que c'est pas qu'il faut pioncer la 1er nuit et qu'il nous reste encore 2h de marche... les épaules commencent a faire un peu mal quand même !!
Malgré cela marché a travers la vallée entouré de moutons qui gambadent un peu partout nous met du baume au coeur
 
 
 
Sur les coups de 16h on est enfin a bon port, il n'y a pesonne a part un couple a 50m de nous.
Bon ce qu'il appelle "camp" en fait c juste un spot ou tu peux mettre ta tente au bord de la riviere ( très important vu que c'est la que tu prend toute ta flotte ) et un 2 murs en pierre et un trou pourri qui servent de chiotte... mais a côté de ca on est entouré de sommets tous plus magnifiques les uns que les autres.
Installation des tentes,remplissage des gourdes, vins chaud, soupe, nouilles et dodo a 19h30 ( 18h pour maryline cette petite nature )... la nuit vas être longue et surtout FROIDE !!!
 
DSC02023
 
DSC02025
 
Treck-de-Santa-Cruz-et-Ascension-Vallunaraju 7602
 
Treck-de-Santa-Cruz-et-Ascension-Vallunaraju 7620
 
DSC02031
 
DSC02035
 
DSC02040
 
11/07/12
 
7h: putain je me les suis gelé !!! ouais trop bien le camping dans les montagnes... mon cul ouais !!! Loic et Marilyne eux on eux l'air de bien avoir avoir dormis les enfoirés, Nico lui aussi ca a été plus mitigé.. merde y'a du givre sur les tentes ( la meuf de l'agence ou on a loué le matos nous a dit qu'on devrait pas avoir froid la 1er nuit........ ), on est quand même a 3850m.
bref ptit dej par 0 degré, on a 4 couches de vêtement sur nous et on attend que le soleil veuille bien se montrer.
9h : le soleil est enfin la il fait super bon, on pli bagage et on attaque a 10h la journée ( le couple est lui partis au alentour de 8h je crois... mouais ils sont motiv eux, c'est des vrai )
 
DSC02042
 
DSC02045
 
Pour cette 2eme journée, on doit gravir un col qui culmine a 4750m, le Punta Union, bon y'a 11km a faire jusqu'au prochain camp et 900m de D+ et un peu de D-, on se dit que ca vas pas être difficile ( paroles que l'on regrettera plus tard, n'est ce pas marilyne !! )
Le Début est assez simple, a 13h on se pose au pied de la partie montante vers le col, on bouffe tout en se disant qu'il a pas l'air très loin ( encore des paroles que l'on regrettera !! )
 
DSC02099
 
Au passage un guide qui redescend du col nous demande si on a rien pour les maux d'estomac.. t'as de la chance coco t'es tombé sur les bons gars, on lui file un inexium il est trop heureux.
Bon en fait les 900m de D+ il ne se font pas sur les 11km mais sur une toute petite partie qui conduit a Punta Union, et croyez moi avec 20kg sur les épaules on en en chie 2 fois plus qu'a l'habitude ( encore une fois la belge de l'agence nous a dit que ca monté " un peu " ). et la on en reviens a l'autre connard de barbu "ouais c'est plus une rando qu'un treck gnagnagna"
 
DSC02096
 
Treck-de-Santa-Cruz-et-Ascension-Vallunaraju 7832
 
Après 2h d'ascension ( et avec le sac a marilyne en plus pour les 150 derniers mètres pour moi ), on arrive enfin au sommet et la, la grosse claque c'est magnifique, des arêtes, des pics enneigés, une laguna, bref un vrai paysage de carte postal, et, comme d'habitude, on oublie la fatigue et le calvaire subit 10min avant pour se concentrer sur les merveilles que nous offre la nature une fois de plus !! cession photos et clopes ( dsl... ) et on repart cette fois c'est que de la descente pendantt une heure jusqu'au camp N°2.
 
DSC02109
 
DSC02121
 
Rebelote, y'a personne sauf le couple, donc tentes, vins chaud, riz/saucisse ( oui oui on varie ), une gorgée de Pisco ( eau de vie de raisin péruvienne) et au lit. Demain une longue ( très longue ) journée nous attend. En plus on fait un "ptit détour" ( enfin c'est tjs ce que la belge nous a dit, on y reviendra... ) pour aller voir une laguna au pied d'un glacier.
 
DSC02130
 
DSC02136
 
12/07/12
 
Pareil, on se leve tot on attend le soleil, la nuit a été un peu moins pourri pour tout le monde et on quitte le chemin pour bifurquer sur un autre au nord, le fameux ptit détour, ca monte un peu mais ca va, arrivé sur une sorte de prairie on planque nos sac et on fini les 6km jusqu'a la laguna du glacier de l'alpamayo ( oui oui le ptit détour AR ca fait 12km...)
Bon je ne résiste pas a l'envie d'aller piquer une tête au milieu des blocs de glaces, un peu fraiche mais je m'attendais a pire ( merci a Bear grills pour ses techniques de survie en milieu hostile )
 
DSC02140
 
DSC02143
 
Treck-de-Santa-Cruz-et-Ascension-Vallunaraju 7928
 
DSC02156
 
Treck-de-Santa-Cruz-et-Ascension-Vallunaraju 7985
 
DSC02166
 
Puis on redescend dans la vallée, il y a quelques mois il y a eux un énormes glissement de terrain, du coup sur 2 ou 3 km on traverse une étendu déserte, c'est assez marrant le contraste du coup avec le reste du treck.
Bon y'a des pieges quand meme genre les sables mouvants, loic failli y perdre ses chaussures et nico ben sa vie lol, mais au final on en sort tous vivant mais ca nous un peu fait galérer quand même.
Il est déja 16h, on doit se dépêcher car la nuit tombe vite, au final on arrive au campa a 18h apres 22km de marche, on est vraiment claqué, dure journée mais de formidables paysages
 
DSC02176
 
DSC02184
 
DSC02196
 
DSC02202
 
DSC02205
 
Treck-de-Santa-Cruz-et-Ascension-Vallunaraju 8056
 
13/07/12
 
Bon mise a part Loic qui doit finir le treck en newfeel ( pompe decahtlon a 10euro tres bien mais pas pour la montagne ) vu qu'il a pourri ses pompes ds les sables mouvant et qu'elles sont trempées, ce derniere jour ne représente aucune difficulté particuliere ca n'est que de la descente sur 11km.
On arrive a Cashabamba, la fin du treck, sur les coups de 12 ou 13h. Bien heureux d'avoir parcouru ces 56km ds la Cordillere en totale autonomie.
 
DSC02216
 
DSC02218
 
DSC02223
 
On choppe un collectivo puis 2h de route jusqu'a Cuaraz puis un combi pour Huaraz.
Alors les combi c'est assez marrant c'est de sorte de navette/mini bus qui font des AR entre 2 villes, y'a un chauffeur et un rabatteur, en gros dès que le chauffeur s'arrête le rabateur te prend limite de force dans son combi le tout sans que le ce dernier soit totalement arrêté, de plus il se tire la bourre avec les autres sur la route..; c'est très local on va dire !! mais c'est une expérience ;)
On rend les affaires a l'agence et bien sur on vas se faire un bon pollo a notre resto fétiche !!
Ha oui quand même Nico nous degote un ptit salon de massage et on vas tous se faire plaisir pdt une heure ( sauna en prime ).
Demain c'est RTT pour tout le monde car aprés demain on grimpe !!!
 
14/07/12
 
RTT, on vas juste essayé le matos pour l'ascension avec Nico et Marilyne car Loic a déclaré forfait ( au bout de 2 mois a me suivre quand même !!! ) le 5686m ne sera pas pour lui cette fois ci ( mais il ne le sait pas encore mais un 6088m l'attend gentillement en Bolivie )
Je lui accorde donc une pause sans trop le faire chier pour une fois ( il faut savoir lacher un peu de lest de temps en temps )
Mine de rien on est bien sec de nos 4 derniers jours et vraiment cette journée n'as pas été du luxe.
 
15/07/12
 
Bon le RDV est pris a 7h30 a l'agence on check le matos, on rencontre notre guide ( c'est marrant je le sens pas des masses lui ) et on file a 2h de route de la vers le Mont Vallunaraju notre prochain objectif de ce trip
Après une 1h30 de route de merde on arrive aun check point ou on nous demande le ticket pour l'entré du parc national ( le meme que pour celui de santa cruz ) bien sur on ne l'as pas vu que l'on en nous l'a pas dit ( sauf nico qui la gardé ds son sac ) , ils veulent nous faire repayer soit 65solx2 ce qui fait près de 50usd, on gueule on essaie de négocié rien faire on peut pas rentrer, on doit aller les rechercher a Huaraz et pour ca le chauffeur nous ponctionnera de 100sol !! et en plus ce connard me dit qu'il se payera des cervezas !! putain les glandes ca commence bien.
Bref 3h30 plus tard nous voila au départ du sentier et mon vié quel sentier. Bon la la belge de l'agence nous a prévenu que c'était chaud ( la même qui disait que 12km c'était un petit détour, je vous laisse donc imaginer)
Ha oui ce sentier vu comme il est escarpé les mules ne peuvent absolument pas le prendre du coup tu te porte tout ton matos d'alpinisme, la tente, la bouffe etc... les plus de 20kg y sont largement !!!
Le Départ est a 4000m, et le camp de base a 4850... mouais !!
La pente est doit être a 60% avec des passages de varape et a moitié du chemin ben c'est des pierres qu'il faut se coltiner.. et le pire c'est que demain il faudra redescendre !!!
 
DSC02260
 
DSC02262
 
DSC02265
 
On met 2h et toutes nos forces pour monter les ( je pense ) 1k500 de "sentier ", le guide lui en a rien foutre il trace, son sac est plus léger il ne nous calcul pas.. oulala je sens le connard de base !!
On arrive au camp y'a 3 gars avec 2 guides qui sont deja la.
Il est 15h, on prépare la tente, on squat on discut avec un belge
Le guide lui ne nous calcul quasi toujours pas, il règle "vite fait " ( n'est ce pas nico !! ) nos crampons et tape la discut avec ses potes
A 17h30, et la c'est la seule action ou il a assuré ce connard, il nous apporte les pates dans la tente et on a pas a sortir se peler le cul !!
Bon 19h tout le monde au lit, demain levé a 2h pour un départ précu a 3h, on laisse les affaire au basecamp et on monte les rochers pdt 20min jusqu'au pied du glacier, simple ( enfin ca c'est ce que l'on croit a ce moment la )
 
DSC02270
 
DSC02274
 
16/07/12
 
Bon la nuit fut courte mais bonne, hélas une ptite surprise nous attend au réveil, la vallée est en feu a nos pied et la consigne est de se dépêcher et surtout de tout remballer ( tente, sac , cuisine..) et de l'emporter avec nous !!
Le guide nous stress avec ses " ready?? ready??" ( pas de quoi le feu était quand même tres loin ), putain il est relou ce con.
 
DSC02278
 
Bref il trace sur les rochers, sans attendre le reste du groupe, j'arrive a le suivre mais marilyne pour qui c'est sa premiere ascension peine un peu et je dois même lui gueuler dessus pour qu'il l'attende !! un comble bordel !!
D'ailleur a ce propos marilyne été la seul fille de l'ascension ce jour la mais aussi celui de hier et celui de demain bref en gros y'avait qu'un meuf a faire ca et c'était elle... respect et je reviendrais sur sa détermination sur le glacier.
Bon on lache le matos on met nos crampon et on commence a gravir une ptite paroi de glace et la;. Je vois nico devant moi qui n'arrivé plus a monter forcément ses crampons s'étaient détaché ( mal reglé par le guide ) et ce connard le guide donc ( quand j'enploierais le terme connard sachez que je parle toujours de pedro l'abruti notre guide ) le regarde galérer ( ha si il tiens la corde waouuu ) je file donc mon piolet a nico qui s'en sert pour finir de gravir le mur.
 
DSC02280
 
Ha oui, il a ptêtre cru qu'on était des pro car il a pas espliqué au groupe comment marcher sur la glace avec des crampons et comment se servir du piolet , nous ca va car le cotopaxi était encore tout frais mais marilyne j'ai du lui expliquer un peu avant qu'elle demande au guide de lui montrer !!
Bon cela étant on commence l'ascension, le temps est clair et c'est une belle journée qui s'annonce.
On grimpe a une allure correct mais on a l'impression que pour lautre connard ca n'est pas assez
Note : sur le Flyer de l'agence il parle de 6h pour atteindre le sommet
 
DSC02286
 
DSC02290
 
DSC02295
 
le soleil se lève, la vue est incroyable, on en profie a fond, au bout de 3h30 marilyne commence sérieusement a montrer des signes de faiblesse et le connard des signes d'agacement !! hé la c'est le pompom il essaie de convaincre marilyne de faire demi tour ( et dc toute la cordée ) car il dit que le sommet est encore loin qu'il y'a la descente etc... ok nico et moi on est pas guide montagne mais on sait très bien que marilyne peut le faire et qu'elle a juste besoin d'y aller a son rythme et d'être soutenue !! Et la il comprend bien qu'on vas pas lacher le morceau, on voit un sommet devant nous on lui demande si c'est la il nous répond non c'est de l'autre coté ( putain mais qu'elle enculé car s'était bien le sommet) je demande a un mec qui redescend a combien est l'arrivé il me dit 30min si on marche bien.. ok donc ca sera 1h pour nous,il est 6h30.. on est large !! pdt toute cette partie on encouragera ( on fera le taf du guide quoi ) marilyne a continuer et elle donnera tout ce qu'elle a !!! Total respect !!!
 
DSC02301
 
DSC02303
 
DSC02306
 
Car a a 7h30 le sommet est a nous, les nerfs se relache et marilyne nous verse sa petite larme ( j'ai aussi connu ca au cotopaxi), ses efforts sont récompensé par une vue incroyable la satisfaction d'avoir fait son premier sommet ( et je rappel que 5700m c'est 1000m de plus que le Mont Blanc la plus haute montagne d'Europe ), voila 4h30 au lieu des 6h annoncé; mais qu'est ce qui veut ce guide de merde !!
La le guide nous prend genre ds ses bras style on a réussi !! putain le COMBLE !!
Cession photos et on redescend.
 
DSC02326
 
DSC02329
 
DSC02343
 
Je suis en tête de cordé et on prend un rythme tranquil mais régulier, ce qui on le sens gave pedro le connard mais rien a foutre c'est notre ascension et on compte bien en profiter, je me permet même de m'arrêter prendre des photos.
 
DSC02357
 
DSC02366
 
DSC02367
 
DSC02374
 
DSC02376
 
DSC02392
 
DSC02400
 
Arrivé au camp apres une heure trente on souffle une heure et on entame la pénible redescente dela veille, Nico la fera finger in the noise moi et marilyne mettront 20 et 30 min de plus.
Enfin de retour a Huaraz,on va a l'agence on rend le matos et on voit bien que le guide attend !!
Alors il faut savoir un truc, c'est que au pérou quand tu fais un truc avec un guide il faut lacher un pourboir,bon des fois je trouve ca abusé ( je me souviens pas avoir eux déja un pourboire aux urgences moi..) mais si le guide a été bien ca ne me dérange pas!! Mais ce connard qu'il aille se faire foutre hors de question qu'on lui lache le moinde sol et on fera même mieux on le descendra sur la fiche d'évaluation de l'agence
En fait ce mec c'était un guide "bien" si t'es un pro autonome, en gros il t'emmene et il te rammene, et basta mais on est loin d'être des montagards bouillant et comparé aux guides géniaux que l'on a eu en Equateur lui c'était un tout bidon.
Mais bon au final on est quand même heureux d'avoir fait ce sommet, surtout que la le temps était tout simplement magnifique et le paysages gradioses.
On lui dit a peine au revoir et on se barre
 
 
Voila donc le récit de cette semaine éprouvante a Huaraz, c'était il y'a presque 15j, depuis on a fait les lignes de Nazca ainsi que le chemin de l'inca, on a vu le machu picchu ( et ses nombreux touristes) et en faisant le con je me suis tordu la cheville ce qui m'a fallu quelques jours de repos, d'ailleur j'en ai profiter pour écrire tout ca.
Le prochain article sera "les lignes de Nazca ou comment les ET on débarquer sur Terre pour faire du graph" puis un article complet sur les traces des inca de Cuzco jusqu'au Machu Picchu " le chemin de l'Inca"
Prenez soin de vous
On vous embrasse
ps; voila si vous voulez partager votre impressions ou tout simplment nous insulter, ya une ptite icone "écrire un commentaire" a la fin de chaque artcle, ca nous fairait plaise de vous lire
 
 
Repost 0
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 00:53

Après notre exploit commun sur les versants du Cotopaxi sur voila partis direction le Pérou et plus précisément à Mancora, une station balnéaire sur la côte nord-ouest où l'on doit récupérer notre 4eme, la mère BAUER

 

Mancora-Chachapoyas-Huaraz 6895

 

Avant on fait un passage éclair à Cuenca, une belle ville classée au patrimoine mondial de l' UNESCO, hélas pleine d'américains...

 

Du 29/06 au 03/07 : Mancora ( Nord ouest du Pérou a 2h de la frontière avec l'Equateur )

 

La frontiere Equateur/Pérou via Huaquili a la réputation d'être la pire d'amérique latine ( vol, corruption etc..) et c'est par là que l'on va passer...

Au final bien que ca soit un putain de bordel on a pas eu de problème majeur !!

Arrivée à Mancora apres 8h de bus, on chope un tuk tuk qui nous la mettra bien profond ( et ce n'est que le début..) en nous faisant payer 30sol au lieu de 6.... ( on savait qu'on se faisait avoir mais pas à ce point ), putain ca commence bien !!

J'y reviendrai sûrement plusieurs fois mais que les choses soit claires, je pense avoir fait assez de pays pour dire et j'en suis désolé mais les péruviens c'est des voleurs !!! quoique tu fasses où que tu ailles 90% essayeront de t'arnaquer et franchement c'est pénible car du coup ben tu fais jamais confiance à personne !! des petites anecdotes j'en ai...

Bon Mancora on va passer vite , on voulait faire du surf y'avait pas de vagues du coup on a larvé pendant 3 jours pleins.

L'hostal est au bord de plage avec piscine, c'est très joli mais l'ambiance est bof, le staff ( des francaises un peu pédantes ) poussent a la conso via des jeux d'alcool à la con, et la music est à balle jusqu'a 2h du mat ( vous avez déjà essayé de dormir en boite de nuit??).. alors oui ca aurait pu être marrant si il n'y avait pas que 4 ou 5 gars à se bourrer la gueule au bar et a rester au BP toute la journée !! Qui a dit qu'on se faisait vieux ???

 

Mancora-Chachapoyas-Huaraz 6907

 

 

DSC01604

 

De plus Loic s'est fait niquer sa veste là bas et aux alentours du BP c'est dangereux, un mec qu'on a rencontré s'est pris un coup de couteau au visage après qu'on lui ait tiré son sac et tout ca a 20m sur le chemin du BP, nous on avait été prévenus on prenait toujours un tuk tuk, jamais a pieds.. bref il est bien tombé on lui met des strips car le medecin n'a pas jugé bon de le recoudre ( pourtant y'avait besoin..)

Ca nous gave on bouge un jour plus tôt que prévu. Bon quand même on a fait de bonnes parties de beach volley, la bière à 11h du mat au bord de piscine ca le fait grave ( on a appris à marilyne que entre 11h et 11h30 si on était à la piscine fallait qu'elle aille nous chercher des bières... le 2eme jour c'était acquis.. sa semaine d'essai commencait bien )

 

DSC01602

 

DSC01623

 

DSC01638 

 DSC01617

 

Du 03/07 au 06/07: Chachapoyas

 

On se tape 6h de bus jusqu'à Chiclayo, entre temps un connard de vendeur dans le bus m'estanque de 1 sol, genre moi ( en franglishspagnole ) " hey mec je t'ai donné 5 sol et ca coûte 4 sol rend moi la monnaie" le connard " si si ( avec un grand sourire ) ", ca dure 3 minutes, le bus s'arrête, il descend et le bus repart....... putain j'ai la haine !!!!!

15h dont 10h de bus plus tard on arrive à Chachapoyas à 5h30 du mat'.

 

DSC01721

.

 

P1010104

 

On chope un hostal, on dort 2h ( enfin moi non jai la tête dans le lonely planet ) puis on part faire une rando de 10km AR pour la cascade del Gacto ( 771m ). Le guide est très sympa et la rando permet de se remettre en jambe après notre coupure à Mancora, la Cascade, qui est vraiment impressionnante, n'as été cartographiée pour la 1ère fois qu'en 2005 par un allemand..

 

DSC01745

 

Mancora-Chachapoyas-Huaraz 6994

 

Le Lendemain, levé 3h du matin départ a 4h, et 4h de route chaotique dans un p'tit collectivo ( soit 10 personnes entassées dans un minibus de merde ),on arrive a 6h30 du mat, il fait froid il fait nuit et le site n'ouvre qu'a 8h... putain la loose

 

DSC01785

 

Nous sommes aux ruines de Keluape ( constuite entre 900 et 1000 après JC ) une citadelle de 400 habitations sur 700m de long qui pourrait rivaliser avec le Machu Picchu, là bas on rencontre un francais qui vit depuis quelques mois au Pérou, du coup on partage le prix du guide et lui il nous fait la traduction de l'espagnol en francais, la visite dure 2h le guide est super et on fini par bouffer chez lui, une descente de 10km nous attend apres ca...

 

DSC01790

 

DSC01805

 

DSC01812

 

DSC01819

 

DSC01829

 

DSC01841

 

Mancora-Chachapoyas-Huaraz 7215

 

Mancora-Chachapoyas-Huaraz 7267

 

DSC01863

 

Le soir on reprend le bus ( encore ) , on en a pour 2 jours pour arriver à Huaraz notre prochaine étape.

Arrivés à Chiclayo on a 6h à attendre avant le prochain bus, allez hop on va faire un tour en ville, et là tous les 5 mètres y'en a un qui veut cirer mes chaussures de treck ( putain mais y'a 2 lamelles de cuir ), au marché ( fort sympathique d'ailleurs) , un gars se plante devant moi genre je refais mon lacet et là je sens qu'il y'a embrouille en effet une meuf essayait de me faire les poches en même temps, je m'en rend compte je la chope brutalement, le ton monte ( en espagnol bien sûr ) un attroupement se forme .. il est temps de bouger et vite !!

 

DSC01873

 

DSC01886

 

DSC01893

 

Ca y'est là j'ai ma dose, les péruviens me gonflent !!

Bon 4h de bus, on est à Trujillo, visiter la ville ?? qu'ils aillent se faire foutre, on reste 4h à squatter au terminal terrestre en attendant notre bus et on mange du pollo ( poulet )... ( oui là à ce moment vous comprendrez que l'on est gavé, heureusement la suite nous réserve de tres bonnes surprises )

Le soir on repart vers Trujillo à encore 10h de bus

Donc nous voila repartis pour 10h de bus direction Huaraz dans la Codillera Blanca, inutile de vous dire que la nuit a été tres longue...

 

Du 07/07 au 17/07 : Huaraz

 

On arrive a 5h30 du mat, sur le net j'ai lu une bonne critique sur un hostal, on décide d'aller la bas, on frappe et.... enfin !!! Emilio le proprio nous acceuille d'une poignée de main chaleureuse, d'un sourire sincère et nous installe confortablement ( il sera aux petits soins pour nous tout le reste du séjour), putain tout mes sentiments négatifs envers les péruviens s'effacent !! on va être bien la je le sens !!

 

DSC01911(1)

 

Effectivement la ville de taille humaine est très agréable à vivre et les gens ne nous prennent ( presque pas.. ) pour des vaches à lait ou une cible potentielle ) le choix est vite fait on n'ira pas à Lima et on restera là quelques jours de plus ( 12 en tout ), puis là le bus on a eu notre dose on a envie de se poser un peu

Le lendemain on fait une rando vélo dans la cordillère, Nico et moi on se régale à passer par des p'tits chemins bien casse-gueule, les autres aussi mais eux feront la piste un peu plus simple ( d'ailleurs on les a perdu, le guide était un peu en panique, moi je ne m'inquitétais pas je savais que Marilyne était avec Loic.. ;) ), avant ca le guide n'arrêtait pas de nous engueler moi et nico.. à un moment les freins étaient détendus du coup ben ca freinait plus et il nous dit qu'on freine trop !!! excuse nous !!! ha oui je crois qu'au début il ne nous a pas aimé quand j'ai allumé une clope a coté de lui et qu'il a failli faire un choc anaphylactique ( il était allergique a la fumé !! comment j'aurais pu le savoir moi ) bref c'était quand même bien cool ceci dit

Note : putain le guide c'est le sosie version péruvienne de mon ancien chef de service !!

 

DSC01952

 

DSC01936

 

Lundi est réservé a la prépa du treck, en effet on part 4 jours en autonomie complète, du coup il nous faut louer le matos ( tente duvet réchaud etc.. ) ainsi que prévoir la bouffe pour 4 jours.

On a de la chance, on tombe sur une agence ou la gérante est belge, du coup c'est plus simple et elle nous prodigue de bons conseils comme par exemple de faire le treck dans l'autre sens.

J'en profite pour motiver les autres à faire une "petite" ascension de 5700m le surlendemain de notre retour du treck soit le dimanche et le lundi 15 et 16, décidé on fera le mont Vallunaraju !!

Ha oui depuis quelques jours notre alimentation principale est d'aller à un resto de pollo/frite, en gros on se fait ca tous les soir pour 5,5sol ( soit 2usd ), on en prend même un pour le treck tiens !!

 

Bon voila, il est vrai que j'ai un peu plus la flemme d'écrire sur le blog ( croyez moi un article + les photos ca me prend énormément de temps ) et que la 1ère partie du Pérou est beaucoup plus succinte que ce qu'a pu être l'Equateur ou encore le Costa Rica. Mais bon je vais essayer de m'y tenir a l'avenir.

Le prochain article sera vous l'aurez compris sur tout la partie Ande, soit le treck de Santa Cruz ainsi que l'ascension du Mont Vallunaraju.

En tout cas l'arrivée de Bauer a été une agréable surprise, une présence féminine ca fait du bien et surtout une fille qui a la niaque et qui en veut ben moi bien sur je trouve ca cool ( elle a fait grandement ses preuves sur le Vallunaraju vous verrez ), elle mérite donc son titre de "patachone" à part entière !!

J'espère que pour tout le monde l'été se passe bien que ca soit en France ou en Nouvelle Calédonie, on vous embrasse fort à vous qui suivez ce blog, prenez soin de vous !!! et oubliez pas "qu'il y'a toujours moyen !!"

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog des Patachons
  • Le blog des Patachons
  • : 2 potes / 12 mois / 3 continents / 15 pays ... a la découverte de l'amérique du sud, de l'Océanie et de l'Asie.
  • Contact

le monde est un livre et ceux qui ne voyage pas n'en lisent qu'une page

Recherche

les patachons : djé et loic

ou comment réfléchir a l'organisation d'une telle entreprise

Archives

Qu'est ce qu'un patachon ??

"La patache, conduite par le patachon, était la très inconfortable diligence des pauvres au XIXe siècle"..... mouais ca doit pas etre pour ca !!

"De par son métier, son conducteur était réputé pour être toujours par monts et par vaux, buvant sans modération à chacune des tavernes où il s'arrêtait. Il menait donc une vie à la fois déréglée et agitée"....... ha ben voila on y est !!!