Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 21:01
Du 02/08 au 04/08/12
 
Nous voila donc en partance pour la Bolivie, 1er surprise de l'autre côté de la Frontiere, la différence est nette : les boliviens ont l'air carrément plus sympas que les péruviens ( chose qui se vérifiera tout au long du mois) et même le garde frontière nous fera une ptite blague.
 
DSC02853
 
Apres avoir traversé le lac titicaca en barque nous voila a La Paz, vu de haut c'est la claque. La Paz étourdit, tant par son altitude (3660m) que par sa singulière beauté. On arrive dans cette extraordinaire cité par les plaines de la tentaculaire banlieue d'El Alto, une approche qui dissimule les merveilles de la vallée en contrebas. Le premier apercu de La Paz coupe, littéralement, le souffle. La ville, accrochée aux parois de la gorge, descend en pente raide et le sommet enneigé du majestueux mont illimani (6442m) se dessine dans le lointain.
Ce soir on loge dans un BP party, le principe est simple : auberge conviviale remplie de jeunes du monde entier ( surtout des anglo saxons en fait ) assez grande pour acceuillir un bar entre ses murs, musique a balle et soirée a thème tous les soirs. Ce soir ca tombe bien c'est soirée full moon !!
Les protagnistes sont moi Loic et Nico ( mamie marilyne ayant pris son petit temesta ne restera pas ). Au 4eme jagger bomb et autant de vodka et de bières, les souvenirs sont flous ( vraiment très flous ) et on a la gueule pleine de peinture fluo.
J'ai le vague souvenir d'avoie embrassé la cuvette des toilettes pendant un bon moment entre 3h et 4h du matin.
Le matin je me reveille dans le lit de Marilyne !!! explication a mon retour vers 4h30 dans la chambre ( j'ai aussi dormi dans la salle de bain a priori ) impossible de remonter sur mon lit supperposé et comme il n'y avait que Marilyne qui était dans un lit du bas... c'était donc son lit ou celui du mec brésilien.
 
DSC02864
 
1h plus tard on se lève pour aller faire la route de la mort en VTT.... je sens que ca vas être dur pour tout le monde, Nico est plus récalcitrant a sortir de son lit, l'alcool lui dicte de rester dedans je crois.
Bref, peinture fluo sur la gueule, haleine oenolique et démarche peu assurée , on arrive au RDV, ptit dej et départ. Le guide voit très bien que moi et Nico c'est pas la grosse patate, il nous achète donc une red bull et du raisin... sympa le type.
Ce qu'il faut savoir sur cette fameuse world most dangerous road ( source lonely planet ) :
Cette route gravillonée est étroite ( a peine plus de 3,20 de large et moins a certains endroits ), frôle des à pics vertigineus de 600m et n'est équipé que de quelques barrières de sécurités ( note de djé : en fait en gros sur 23km de descente aller si il y avait 100m de barrière c'était déja bien )
Elle a été classé officiellement " route la plus périlleuse" du monde par un rapport de la banque interaméricaine du dévellopement. Vu le nombre d'accidents mortels ce palmares sinistre n'est pas usurpé. En moyenne, 26 véhicules basculent chaque années dans le vide ! En 1983, un camion a basculé dans le vide tuant ses 100 passagers....
Une quinzaine de cyclistes sont morts en effectuant le trajet de 64km ( dénivlé de 3600m ) et beaucoup de nos lecteurs nous on fait part de belles faits frayeurs ou de tragiques accidents.
Le guide nous averti, il n'a jamais eu d'accident et n'en veux pas, en plus d'être super sympa il est extrêment pro tout en nous laissant une totale liberté de descente !!
 
DSC02867
 
40km de descente sur route groudronné et 23km sur la fameuse piste, c'est un régale, chacun de nous a son rythme et on passe un formidable moment rempli d'adrénaline. Mais soyons clair il ne fallait VRAIMENT pas se casser la gueule.... en tout cas ca nous a bien fait décuvé cette histoire.
Fait amusant qui suprend; comme nous sommes ( les vélos ) les véhicules les plus légers et que l'on descend, on se doit de rouler coté gauche c'est a dire coté falaise !! Car, et ca on le savait pas, il y'a encore des voitures qui empruntent cette route ( on a du en croiser une dizaine ).
 
DSC02866
 
DSC02888
 
DSC02922
 
Loic Nico et Marilyne se feront en plus la Zip line en fin de parcours ( une tyrolienne de 1km de long )
Briefing de la journée en bas de la piste, dans un refuge d'animaux, un endroit charmant
On a suvécu a la route la plus dangereuse du monde !! et 2 fois !! En effet le retour se fais en minibus par cette même route il parait que c'était assez impressionant.. je sais pas j'ai dormis pdt les 3h comme si la gueule de bois m'avait rattrapé !!
 
P1020201
 
Le soir KO technique pour tout le monde.
Le lendemain a 13h on choppe un bus pour aller a Tupiza point de départ du raid en 4x4 sur l'altiplano dans le sud ouest de la Bolivie.
C'est semaine de fête en Bolivie et on met 1h30 a sortir de la ville, plus tard on s'arrête et on récupère du monde.. beaucoup de monde, ainsi qu'un frigo et une machine à laver entre autre.. le voyage prend une tout autre dimension, le bus qui est tout ce qu'il y a de plus pourri est plein a craquer et il nous reste 12h de voyage ( les baggages de tout le monde sont dans l'allée, quelqu'un dort aussi par terre et ha oui bien sur il n'y a pas de toilettes dans le bus ).. c'est local quoi.
On arrive a 5h du mat a la gare routiere dans le petite ville de Tupiza et notre RDV est a 9h30. Au début on se met en mode roumain, c'est a dire par terre avec nos sac enmitouflé dans nos duvet ( oublions pas qu'on est a plus de 3000m et il fait relativement froid a cette heure ) puis on craque on vas se prendre une chambre dans un motel histoire de dormir 2h.
A 10h le guide nous rejoint, il est avec sa femme, sa fille de 5ans et son fils de 3ans ( entre nous ils ont été super les gosses pendant ce trip ). Nous voila donc partis avec toute cette belle petite famille pour un périple de 5j a travers le désert bolivien.
Bisous a toutes et a tous
 
Note de Loïc :
  • Le guide du VTT ne m'a pas offert de Red Bull... J ai mieux tenu l'alcool que mes compères ! ( note de djé : il a surement moins bu ce connard )
  • La remontée de la route de la mort était vraiment flippante (plus que la descente meme)
  • Je confirme que les souvenirs de la soirée sont flous !!!
  • Je confirme que les Boliviens sont super cools
  • le trajet La Paz – Tupiza restera dans les anales ( Djé adore ce mot...)
du 05 au 09/08/12 : Tupiza – Uyuni en 4x4
 
La 1er journée, nous traversons des canyons spectaculaires, des collines rocheuses, des quebradas ( ravins généralement a sec ) aux pentes parsemées de cactus et de curieuses formations géologiques, c'est le "far west" bolivien. On a le droit a la musique traditionnelle dans la voiture.
 
DSC03031
 
Après près de 200km au milieu de cette incroyable déserton fait halte dans un petit village du nom de San pablo de quelque chose.. 200 âmes au grand mot. L'endroit et sommaire mais acceuillant ( bien sur la douche on peut s'assoire dessus et tout marche a l'énergie solaire ) et la femme du guide nous régale d'un excellent repas. Inutile de vous dire qu'il n'y a pas grand chose a faire et donc tout le monde au lit ( marilyne toujours la premiere bien sur ) assez tôt.
Ha si ce soir on a essayé de fumer des feuilles de coca, bon déja que ce n'est pas terrible a mâcher mais a fumer c'est encore pire...
 
 
 
Le lendemain, au alentour de 9h, on se dirige vers l'extréminité sud ouest de la bolivien, près de la frontière du Chili, tout en faisant un détour vers la laguna céleste, qui présente une incroyable couleure turquoise du a sa richesse en borax ( un minerai ). Vers 17h, nous nous arrêtons pour la nuit dans un autre petite village pour la nuit
 
 DSC03062
 
La 3eme journée est nous visitons de multiple laguna dont la Laguna verde ( 4400m ) aux couleures bleu-vert et qui se niche a la pointe sud ouest de la Bolivie. Son extraordinaires couleur verte est due a l'importante concentration en carbonates de plomb, de souffr, d'arsenic et de calcium. Nous restons que peu de temps car un vent glacé fouette en permanence la surface du lac. Derrière le lac se dresse le cône du volcan Licancabur ( 5960m ), dont le sommet aurait abrité une ancienne crypte inca.
 
DSC03034
 
DSC03037
 
On fait ensuite une halte aux Termas de Polques, un petit bassin ou l'eau jaillit a 30 degré, un rêve après les nuits glaciale dans le désert et 3 jours sans une douche.
 
DSC03053
 
Après cette pause bien venue, on traverse le centre géothermique de Sol Manana, c'est un champ de geysers a 4850m d'altitude, avec des mares de boue bouillonnantes, des fumerolles et une odeur nauséabonde de souffre. On s'amus e a marcher entre les crevasses rempli de boue en ébullition et prendre des photos dans les geysers avant de voir un panneau avec accès interdit.... de toute manière personne est la pour nous engueler.
 
DSC03078
 
P1020323
 
P1020335
 
Halte au refuge, cette fois il est pleins de touristes qui eux arrivent par le sens inverse de nous ( Uyuni – Tupiza )
Le soir un connard de francais viendra nous faire chier dans notre chambre parce que l'on avait oublié de débarassé nos verres de table.... il nous parle comme a des gamins de 12 ans... je finirais par m'embrouiller avec lui dans la salle a manger...
J4: halte au lac rouge vif de la laguna colarada ( 4278m ) qui couvre en gros 6000 hectares mais sa profondeur ne dépasse pas 80cm. Sa coloration provient des algues et du plancton. De nombreux flamants d'amérique du Sud nichent ici et des dépôts blanc de sodium, de magnésium, de borax et de gypse couvrent la rive.
 
 DSC03149
 
DSC03134
 
On remonte ensuite vers le nord en direction du Salar tout en passant devant de nombreuses laguna ou d'innombrables flamants des andes en recouvrent la surface. Ainsi que d'étranges formations rocheuses que l'on ne manquera d'escalader.
 
DSC03111
 
DSC03112
 
DSC03118
 
DSC03124
 
DSC03180
 
DSC03189
 
DSC03192
 
DSC03156
 
Le soir on fait halte dans un "hotel" dont la majeur partie de l'infractructure est en sel. Même le sol est recouvert de gros sel, c'est marrant au début mais au final tu en met plein ds le lit !!
 
DSC03202
 
J5: Aujourd' hui est un grand jour, nous allons enfin voir si ce famaux salar est impressionnant. Il faut savoir que Nico a eu la bonne idée de nous faire partir de Tupiza au lieu de Huyuni ce qui fait que le salar tu le fait le dernier jour ( le 1er jour dans l'autre sens ) du coup c'est vraiment une sorte de récompense après avoir bouffer de la poussière pendant 4j ( même si on vas pas cracher dans la soupe car les 4j étaient super eux aussi )
Mais qu'est ce exactement que le Salar de Uyuni? ( source wikipedia )
Cette étendue de sel est située à 3 658 m d'altitude. Avec une superficie de 12 500 km2, elle constitue le plus vaste désert de sel du monde et représente un tiers des réserves de lithium exploitables de la planète. Ses dimensions sont de 150 kilomètres sur 100. Sa formation remonte à 10 000 ans, quand l'étendue d'eau salée était une partie du Lago Minchin, un lac préhistorique géant. En s'asséchant, il laissa derrière lui deux petits lacs encore visibles, le lac Poopó et le lac Uru Uru et deux grands déserts de sel, le salar de Coipasa et le gigantesque salar d'Uyuni.
La 1er halte nous permet d'en apprécier l'incomparable beauté. D'un blanc aveuglant, c'est une étendu désertique sans pareil ( ou du moins on a aucun point de comparaison )
 
DSC03208
 
 
DSC03220
 
DSC03228
 
DSC03237
 
DSC03243
 
DSC03296 
DSC03310 
 
on se dirige ensuite vers la spectaculaire Isla Incahuasi au coeur du Salar, une pseudo ile entourée d'une mer blanche et plane et recouverte de cactus Trichoreceus.
C'est un site protégé et assez touristique, par chance il n'y avait que une dizaine de 4x4 présent a ce moment ( en parlant avec d'autres routards il y en a qui était 60 4x4...) et la ballade au milieu des cactus et des lamas ( qu'est ce qui foutent la d'ailleur??) est fort sympathique.
 
DSC03248
 
DSC03251
 
DSC03266
 
DSC03290
 
P1020464
 
DSC03276
 
Après la pause repas il est temps de se diriger vers la ville de Uyuni, notre destination. Avant ca ptit trip sur le toit du 4x4 pour moi et baignade dans un trou d'eau pour nico et moi au milieu du Salar, en 10ans le guide avait jamais vu ca et même sa petite de 5 ans nous a pris en photos !! PATACHONS !! Et enfin on traverse une carrire de sel ou l'exploitation se fait a main nue....
 
DSC03292
 
DSC03334
 
DSC03339
 
DSC03338
 
Ce soir la marilyne nous quitte et se rend a La Paz récupérer son dulciné et Loic , Nico et moi allons en direction de Potosi pour visiter les mines d'argent
Le Salar est vraiment un endroit extraordinaire et vaut a lui seul le voyage en Bolivie ( avec tellement d'autres choses remarque )

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lydia 09/06/2013 16:13

Super récit ! Nous partons à deux pour la même aventure (VTT et trek en 4x4). Avec quelle agence avez-vous fait le trek au départ de Tupiza ?

Lydia 19/06/2013 21:14

Merci beaucoup car je suis à fond dans la prépa et ce trek me botte vraiment.

lespatachons 18/06/2013 08:56



bonjour, je ne me souvient plus du nom, je demande l'info a mon pote si lui se souvient et je vous tiens au jus



Présentation

  • : Le blog des Patachons
  • Le blog des Patachons
  • : 2 potes / 12 mois / 3 continents / 15 pays ... a la découverte de l'amérique du sud, de l'Océanie et de l'Asie.
  • Contact

le monde est un livre et ceux qui ne voyage pas n'en lisent qu'une page

Recherche

les patachons : djé et loic

ou comment réfléchir a l'organisation d'une telle entreprise

Archives

Qu'est ce qu'un patachon ??

"La patache, conduite par le patachon, était la très inconfortable diligence des pauvres au XIXe siècle"..... mouais ca doit pas etre pour ca !!

"De par son métier, son conducteur était réputé pour être toujours par monts et par vaux, buvant sans modération à chacune des tavernes où il s'arrêtait. Il menait donc une vie à la fois déréglée et agitée"....... ha ben voila on y est !!!