Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 08:31

La mauvaise version par Loïc : l'Argentine, l'Uruguay et le Chili. Quoi ? Trois pays d'un coup ? Et ouais je suis comme ça ; un genre de dingue qui va démolir trois pays d'un coup de cuillère a pot ! Et pourquoi je vais les démolir ? Ben parce que c'était pourri... Et la palme de pourritude revient à l'Argentine, vu qu'on l'a faite deux fois. On commence avec les chutes d'Iguazu ; super de l'eau qui tombe, des arbres, un arc-en-ciel permanent, permanentement bidon d'ailleurs, c'est les plus belles chutes du monde ? Parfait plus besoin d'en voir, une plante verte sous l'évier c'est pareil de toutes façons... Buenos Aires... pfff... Mouais... Le Paris de l'Amerique du sud, ça se la pète à donf, tu remplasses le théââââtre par le taaaango, et si t as pas de sous (ce qui est notre cas, voir article Bolivie) t'as plus qu'à regarder le foot à la télé.... Ah merde ! On aime pas le foot... Bon, ben plan de secours, on squatte, on glande et on va bouffer des sandwichs au chorizo au bout de la rue ; j'en profite pour te saluer, l'ami Choripan, tu étais notre seul rayon de soleil financièrement abordable, dans cette capitale hispanophone... Maryline et Alex (qui vient d'arriver), vont en Patagonie, nous on y va pas, officiellement par manque d'argent, officieusement parce que rien à branler des pingouins et des baleines, serieux, c'est bidon... (dédicace a Rocheville : Je veux jouer avec les pingouins !-pouvez pas comprendre désolé) et les baleines qui sautent c'est bon j'ai vu "sauvez Willy". -Dans "Sauvez Willy" c'est une orque, pas une baleine... -Que dalle, les orcs c'est dans le "seigneur des anneaux" et World of Warcraft. -C'est pas les mêmes orcs connard... -mais ils peuvent sauter aussi ceux de Warcraft quand t'appuies sur "espace". -Ta gueule... Bref les baleines c'est bidon et c'est en plus un sujet de dispute pour le geek que je suis. Résultat, direction l'Uruguay, au début ça me faisait penser à la bretagne ; beaucoup de petites maisons de campagne avec des champs, après ça me faisiat penser à la bretagne ; de la pluie et du vent... Premier problème : se répérer ; notre auberge est rue San Martin... La moitié des rues s'appellent San Martin, bon c'est à côté de la place Artigas, heu j'en ai huit sur la carte... c'est pas gagné ! Ok, cassons-nous de Montevideo et allons dans un bled plus petit ça sera plus simple. Et nous voila à Punta del Diablo, c est comme dans le film Delivrance mais en bord de mer, donc histoire de se faire violer on part camper ; le camping est facile à trouver, faut suivre la route San Martin sur quelque kilomètres et tourner à droite à la statue d'Artigas. (Hmmm...) On dort dans la tente, j'ai mal au dos, on voit une baleine sauter, c'était bidon, on fait du feu, Djé se prend pour Bear Grills et on détruit le pot de mayo (Bear Grills te dira que pour augmenter tes chances de survie, faut camper avec un pot de mayonnaise). D'ailleurs au moment où j'écris ces lignes dans notre campervan en australie (voir prochain article), Djé me fait un laïus à propos d'un pot de mayonnaise pas entamé mais pas au frais quand même... Retour à Buenos Aires, on va faire un coucou à l'ami Choripan et sa sauce magique et dans la foulée on va à Cordoba, de là on part pour l'oktober fest histoire de se rappeler que l'Amérique de sud est La Mecque des nazis, problème faut être cadre sup pour se payer un demi ; coup de bol, on se fait payer des verres par quatre Argentins super cool qui nous invitent chez eux, on parle presque espagnol c 'est trop cool, ouais enfin "presque" parce que "chez eux" en fait c'était "chez nous" et que du coup on a dormi dans la forêt. C'est pas grave on va se refaire à La Cumbre, le camping coûte pas cher, dix bornes à pied avec les sacs et deux campings fermés plus tard, on fini à l'hôtel car même le backpacker nous a mis dans le vent. Ce dernier, où nous avons pu aller le lendemain était gardé par un jeune qui lisait des magazines sur la beuh ; tu crois qu'il aurait partagé ? Que dalle ! Et au moment où on en avait le plus besoin... On part rejoindre les filles à Bariloche, en haute-savoie, super, traverser la moitié de la planète pour tomber sur la refrappe du coin le plus bidon de France ! C'en est trop, Mendoza et ses bus qui ne veulent pas de nous, nous achèvent et ils nous reste trois jours pour nous faire une idée du Chili. A Valparaiso, la spécialité locale, c'est pas le chili con carne, c'est le chili con polio. La disposition des maisons fait penser à un immense LEGO d'autistes, pas d'accord ni sur la forme, ni sur la couleur... Le résultat fait évidement mal aux yeux, et on fini par pleurer, aidés par les restes de lacrymo dans la rue ; ben ouais y a eu du foot hier... En plus, on aurait pu se passer du Chili vu qu'on avait déjà fait le Perou et l'Argentine et que c'est un mix des deux, bidon comme le Pérou, cher comme l'Argentine. Bon c'est sur cette fois, en Australie on se rattrappe !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Loic 23/05/2014 10:54

Putin boubi tu déconnes... En plus si t avais lu la MAUVAISE version de l Australie t aurais bien vu que c était nul aussi... Quelle planète pourrie ! Va t acheter de l humour pendant ce temps nous on va continuer a arpenter le monde ;) ( et a dire qu il est nul juste pour faire chier les blaireaux dans ton genre )

Bibou 04/10/2013 23:54

Reste en australie,t es un tocard!

djé 23/05/2014 03:52

mon pauvre loic j'ai l'impression que même avec un titre plutôt évocateur ( cf "la mauvaise version" ) et l'orientation clairement 10 dixième degré de ton article, il reste encore des personnes qui prennent ta prose au sérieux.....

Présentation

  • : Le blog des Patachons
  • Le blog des Patachons
  • : 2 potes / 12 mois / 3 continents / 15 pays ... a la découverte de l'amérique du sud, de l'Océanie et de l'Asie.
  • Contact

le monde est un livre et ceux qui ne voyage pas n'en lisent qu'une page

Recherche

les patachons : djé et loic

ou comment réfléchir a l'organisation d'une telle entreprise

Archives

Qu'est ce qu'un patachon ??

"La patache, conduite par le patachon, était la très inconfortable diligence des pauvres au XIXe siècle"..... mouais ca doit pas etre pour ca !!

"De par son métier, son conducteur était réputé pour être toujours par monts et par vaux, buvant sans modération à chacune des tavernes où il s'arrêtait. Il menait donc une vie à la fois déréglée et agitée"....... ha ben voila on y est !!!