Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 10:32

10/12/12

 

DSC05868

 

DSC06011

 

Soyons clair cette journée fût riche en découvertes et en rencontres, je voulais vivre le vrai Bali, je l'ai eu.

5h debout ( toujours c'est cons de poulets ), Ce matin je pars visiter le temple de Pura Lempuyang; l'un des 9 temples directionnels de Bali. Il est perché en haut d'un colline sur l'un des flans du Gunung Lempuyang ( 1058m ).

Le Pura Lempuyang surplombe le patchork de verdure que constitue l'est de Bali. Son importance est telle qu'on y rencontre toujours des balinais en méditation. Pour l'atteindre il faut gravir 1700 marches couvrant les 768m d'altitude de la colline.

Me voila donc sur mon petit scooter ( rebaptisé Michel ) longeant le face volcanique et rocailleuse du Gunung Agung ( le sommet de Bali que je compte bien entreprendre le lendemain ).

Sur place je fais la connaissance d'un jeune guide qui m'explique l'itinéraire. Je commence par la visite d'un 1er temple qui offre une vue merveilleuse sur le Volcan.

 

DSC05865

 

 

DSC05872

 

DSC05889 

DSC05891 

 

Puis remonte en scoot la route qui mène au début des marches ( j'allais quand même pas la faire a pieds !! )

il est 8h, le site est vide de tout ses marchands et je suis seul. Bon faut avouer j'en ai un peu chier pour arriver au sommet car j'ai pris la vois qui traverse la jungle et il fait deja méchament chaud.

Près du sommet un léger brouillard donne a l'endroit un air mystique que j'apprécie tout particulierement.

 

DSC05881

 

DSC05886

 

 

DSC05902

 

DSC05904

 

DSC05906

 

Seulement voila quel ne fut pas ma surprise, une fois sur place, de de voir que je suis loin d'être le seul. En effet il s'y tiens une prière matinal où je suis convié. Bon je suis loin d 'être religieux mais vu l'ambiance bonne enfant qu'il y règne je ne peux que accepter cette offre. En effet, et contrairement a nos pratiques religieuses catholiques, ici les gens sont assis par terre devant un prêtre et un autel. Ils parlent, ris, et s'amuse de me voir a cette heure si matinal, y'en a même un qui me propose de faire des photos. Le prêtre me béni et tout le monde s'étonne que je connaise les gestes a faire, tendre les mains, boire trois fois l'eau qu'il me jette dedans puis en mettre sur ma tête. Il dira a l'assemblée que je prie comme un balinais.. bon j'ai un peu tricher j'avais regarder les autres avant moi voir ce ce qu'il faisait, puis une gentille dame m'explique ( tout sourire bien sur ) ce que je dois faire avec le riz, en mettre sur mon front, mon cou et sur ma tête. Bref un sympathique moment et j'ai même était touché par la spirualité de l'instant.

 

DSC05909

 

  DSC05912

 

 Sur la descente je parle avec pas mal de monde qui m'expliquent les coutumes hindouiste.. j'avoue j'ai pas tout compris ca a l'air compliqué et en plus mon anglais n'est toujours pas au top.

Une fois en bas je rencontre Kadek, une jeune guide balinaise, et Wayan un autre guide. Je leur parle de mon projet de gravir le volcan et je descide finalement de rester dans le coin, en effet Kadek a de la famille qui on un charmant Homestay et son oncle est guide de rando.

Je retourne a Tulamben en compagnie de Wayan pour récupérer mon sac. Au retour on s'arrête dasn son échoppe et je rencontre sa petite famille, on prend le café et il m'offre un succulent ananas... la journée promet d'être belle. Il me propose de m'accompagner en fin d'aprem a la plage de Amed avec Kadek et l'autre jeune guide.

Je me fais une ptite sieste puis le rejoind a l'entré du temple. Mes 2 nouveaux compagnons et moi discutons une heure, j'essaie d'apprendre quelques mots en balinais et de mon côté de leur apprend du francais ( Wayan d'ailleur le connais assez bien ).

Au alentour de 16h nous nous rendons chez Kadek et fait la connaissance de son père. Elle enseigne l'anglais l'aprem après sa matiné a faire la guide au temple.

Une fois ses cours terminés, elle nous rejoind vers 17h et nous allons tous ensemble a la plage. J'essaie d'apprendre au jeune guide ( "gede adi" il vient de me l'écrire ) a nager car il a un peu du mal et eux ils essaieront de m'apprendre des mouvements de dances traditionnels.. ce qui ne fut pas un grand succès et les a bien fait marrer, sérieux tu les vois faire ca a pas l'air compliqué mais bouger tes bras, des mains, tes doigts, et tout le reste !! le pire étant de synchroniser tes yeux et ta tête, c'est limite flippant a voir quand Kadek le fait !!

 

DSC05920

 

Avant de rentre au Homestay, on fait halte dasn un Warung ( ptit resto ) et pour 40c d'euro, on mange du Baktung, une sorte de soupe avec des boulettes de poulet et des nouilles version mega spyci ( épicé pour ceux qui sont des brêles en anglais ). Le soir je fais a connaissance de l'oncle de Kadek pour paler de l'ascension, d'ailleurs au début j'avais pas compris qui s'était, le mec il se pointe devant la terrasse de la chambre et on commence a discuter ( il m'as dit son nom mais si vous croyez que j'ai retenu ce que Kadek m'avait dit ), bref je croyais que c'était tout simplement un gars sympa qui me tapé la discut et c'est seulement après 10min de tchach et quand je lui dit que j'attend l'oncle de Kadek et lui demande si il connais que je passe pour un con.

Bref Kadek, Gede et Wayan se joignent a nous ( alors Gede est le fils de .... ) et arrivent facilement a me convaincre de rester une nuit de plus, après tout je suis plus que bien en leur compagnie donc pourquoi partir. LE RDV pour l'ascension est a 1h du mat et il est deja 21h... mouais je sens que je vais être frais moi tout a l'heure.

Voila ce que j'ai retenu de mes cours de balinais : ji kude ( combiens ca coute ), besik, due, telu, papat, lime, nenem, pitu, kutus, sie, dase ( nombres de 1 a 10 )

Je me couche tout en me réjouissant de cette belle journée et de ces formidables rencontres.

 

DSC05916 

DSC06010

 

DSC05922

 

11/12/12

 

0h30 : le réveil sonne, et la bien calé dans lit un traversin entre les jambes tu te pose une seule et toujours la même question : "putain pourquoi je fais ca ??" et la réponse est toujours une évidence une fois ton but atteind.

0H45 : Gede et son père son deja la, je suis dsl pour ce pauvre Gede qui a du se lever car le scoot de son père est tout pourri du coup il m'emmene tout les 2, ils sont vraiment adorables ces balinais.

0h50 : c'est partis pour plus de 1h de route, mine de rien on a beau être a Bali ben a 1h du mat il fait froid et j'ai pas prévu. Imagine t'as la tête dans le cul, t'es sur ton petit scoot sur des chemins perdus et tu grimpe a 1500m pour aller en chier... et en plus tu paye pour ca !! j'ai pas commencer a marcher que je suis déja blazé...

 

PC110009

 

2h : Je rencontre mon guide et on démarre aussi sec, allez on commence par une volée d'une centaine de marches histoire de se chauffer un peu, au bout de 5min j'ai déja perdu un poumon ( la nature est bien faite et nous en a donné 2 ca tombe bien ), Loma ( c'est pas le prénom du guide mais je m'en souvient plus ) me dit " on y vas doucement"..... il m'aurait dit " on y vas en courant" que j'aurais pas vu la différence, il a un sacré rythme et moi de mon coté je su deja a grosse goutte ( la pour le coup j'ai plus froid )

 

DSC05928

 

3h30: apres avoir parcouru un " sentier" cheminant a travers une forêt de pins verdoyante noyée dans les nuages, on arrive au dessus de la cime des arbres. Au passage Loma se fera un ptit sieston de 15min dans l'herbe.... tout en regardant Bali illuminé en contre bas, je ferai moi aussi mon ptit somme.

 

DSC05930

 

4h : On arrive a la lave solidifiée, meuble et friable, bon là plus question de sentiers, c'est de la grimpette. Ha oui j'ai oublié mes pompes de treck en NC, du coup je me tape l'ascension avec des newfeel ( petite chaussure citadine a semelle ultra glissante )

On est 3 goupes a êtres partis ce matin la, les 2 premiers ont déja une certaine avance. Mais après 1km ( alors que l'on est encore dans la forêt de pins ) un mec redescend avec son guide, un australien je crois, il arrête car il dit que ses chaussures sont trop glissante... haaa ca les australiens pour faire les guignoles sur une planche de surf ultra waxer exhibant des abdos enduit de monoi sur les plages de Kuta y'a du monde mais dès qu'il faut un peu grimper y'a plus personne !!

Après 2h de marche je trouve enfin un semblant de souffle et de rythme et on dépasse même le groupe de tête ( ce qui me connaisse savent a ce moment que je jubile car je serais le 1er atteindre le sommet !! )

 

DSC05944

 

5h : après 3h d'effort e 1400m de D+ me voila enfin au sommet a 2900m. Bon je m'explique ce n'est pas vraiment le sommet car celui ci ce situe a 3142m de l'autre côté du cratère. Le chemin est extrement plus difficile et plus long ( il faut partir a 23h ) et ce n'est pas la bonne saison car l'itinéraire est trop dangeraux ( j'ai essayé croyez moi de la negoc mais pas moyen ). Mais ce n'est pas grave, car une fois le regard plongé dans le cratère de 700m de diamètre, regarder le soleil se lever sur Lombok et voir l'ombre de l'Agung s'étendre sur le Sud de Bali dans la brume matinal, je ne regrette rien.

On passe pres de 1h30 sur le sommet, mes 2 compagnons qui m'ont rejoind 20min plus tard, sont des allemands. Nous partageons tous un ptit dej au sommet de cette montagne qui est le centre spirituel de Bali et donc la plus vénérée. Mon guide me dit que selon les croyances il abrite les esprits des ancêtres.

 

DSC05945

 

DSC05953

 

DSC05962

 

DSC05966

 

DSC05969

 

DSC05976

 

DSC05980

 

DSC05985

 

DSC05990

 

Bon c'est bien jolie tout ca mais il fait pas chaud et a 7h, on entame la redescente

Pas évident du coup, je me pète la gueule un nombres incalculable de fois, mais chaussures ayant la facheuses tendanses a glisser sur tout ( rocher, terre, herbes...). Mais a la lumiere du jour je peux profiter aussi pleinement des paysages lunaires du volcan.

 

PC110017

 

PC110024

 

PC110029

 

PC110036

 

PC110040

 

PC110047

 

PC110051

 

8h20 : Bon le guide est content forcément on a torcher la descente en 1h20 au lieu des 3h prévu et il peut rentrer chez lui plus tôt et plus riche de 600 000rp ( 48euro ).

Le père de Gede vient me récupérer a 8h40 avec son scoot tout pourri ( effectivement il couine pas mal ) et ben du coup le retour fut long.... très long !! On s'arrêtera quand même a un ptit warung manger une succulent plat balinais.

Avant de me coucher je passe vite fait a l'office du temple Lempungang faire un coucou a mes 3 amis. Et j'apprend que aucun d'entre eux n'as déja fait cette ascension !!

11h : il est temps de pioncer. En tout cas je suis vraiment heureux d'avoir fai ce sommet, les gens avec qui j'ai partager cette expérience ont aussi grandement contribuer a cette réussite.

16h30 : Je me lève et la journée me réserve encore quelques petites surprises. Il pleut averse, mais je descide quand même de descendre au village chercher a bouffé.

Un groupe de jeunes jouent au babington, je discute avec un mec qui s'appel Gede. Ha oui petite parenthese, à Bali tout les premier enfant s'appel soit Gede ,soit Wayan soit je sais plus, les 2emes se prénomme Kadek( marche pour les filles et les garcons ) etc....

Il m'invite a me poser au warung de sa famille, et de fil en aiguille il me demande si je veux aller prendre une "douche a la balinaise" avec ses potes. Ca les fera marrer que j'accepte, a priori il a pas connaisance d'autres touristes qui l'ont fait.

Et me voila donc 10min plus tard, cul nu, en pleine nuit, entre 4murs a ciel ouvert au milieu de 20 balinais assez étonné et amusé de ma présence. La douche c'est en fait un petit bassin de 30cm de flotte et de 8m2 ou se déverse, par 3 tuyaux, l'eau de rivieres sous terraine du volcan. On me prête gentillement du savon et un serviette que bien sur je n'avais pas prévu. C'est pour ces petits moment anodins et impromptus, mais tellement magiques et amusant, que j'aime voyager. Bon c'est quand même un peu la fête du slip quand je vois que tout le monde se soulage allègrement la vessie dans le bassin....

On retourne au Warung et on m'offre de boire du vins balinais... une espece de brevage blanc cremeux ni très bon ni très mauvais. La c'est marrant car il doit y avoir 20 personnes autour de moi allant de 5 a 60ans. Mais le plus beau est que tout le monde souris, rigole, un moment merveilleux.

Mais il est temps de rentrer car mes 3 amis doivent me chercher.

On ira manger tous ensemble au warung et on partagera quelques bieres ( entre mecs car a Bali c'est mal vu pour une fille de boire de l'alcool... ) et avant de me coucher il me font promettre de passer les voir demain matin avant que je quitte Lempunyang. Bon soyez sur que je serais passé les voir de toute facon.

 

DSC06000 

 

DSC06007

 

12/12/12

 

Je passe une bonne heure a l'office de Lempuyang discutant et apprenant des mots de balinais avec les 3 guides avant de les quitter définitivement. J'offre a Wayan mon ptit guide conversation anglais/francais afin qu'il s'en serve avec les prochains touristes francais.

Bon mine de rien cette ascension m'as bien tué, je ne suis très chaud pour faire de la route, je finirais sur les côte de Amed a 15km, a passé une journée off et a me faire masser.

Le soir je recontre au warung, Jean, un éducateur suisse en vacances pour un moi a Bali, nous partegerons un repas, quelques bieres et une sympathique conversation.

Demain bonne petite journée loose, mais c'est encore une autre histoire :)))

Loin de la frénésie de la côte sud, j'ai découvert un Bali plus vrai, plus authentique, plus chaleureux et vécu une formidable aventure humaine.... après tout c'est ce que je recherchais !!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Patachons
  • Le blog des Patachons
  • : 2 potes / 12 mois / 3 continents / 15 pays ... a la découverte de l'amérique du sud, de l'Océanie et de l'Asie.
  • Contact

le monde est un livre et ceux qui ne voyage pas n'en lisent qu'une page

Recherche

les patachons : djé et loic

ou comment réfléchir a l'organisation d'une telle entreprise

Archives

Qu'est ce qu'un patachon ??

"La patache, conduite par le patachon, était la très inconfortable diligence des pauvres au XIXe siècle"..... mouais ca doit pas etre pour ca !!

"De par son métier, son conducteur était réputé pour être toujours par monts et par vaux, buvant sans modération à chacune des tavernes où il s'arrêtait. Il menait donc une vie à la fois déréglée et agitée"....... ha ben voila on y est !!!